FR9110081
Gardon et ses gorges (30)



Etudes

Plusieurs grottes des Gorges du Gardon accueillent une colonie de reproduction du Murin de Capaccini.
Un suivi par radiopistage est planifié pour 2005 et 2006, en vue d’identifier les terrains de chasse d’individus de cette colonie.
Cette étude sera accompagnée de la cartographie des habitats environnant la cavité, ainsi que d’une étude du régime alimentaire.

Le suivi réalisé en 2005 et 2006 a mis en évidence les distances considérables qu’est capable d’effectuer l’espèce chaque nuit pour aller chasser : certain individus ont des terrains de chasse éloignés de plus de 35km du gîte !

Maîtrise foncière et d'usage

La signature de plusieurs conventions entre les propriétaires de gîtes de chauves-souris et le Syndicat Mixte des Gorges du Gardon et/ou le Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon et/ou le Groupe Chiroptères Languedoc, est envisagée.
Trois conventions ont été signées :
- avec le camp militaire des Garrigues et la commune de Ste Anastasie pour les Grottes de Campe-fiel et de La Baumette
- avec le camp militaire des Garrigues pour l'Aven Paulin
- avec l'EPCC du Pont du Gard pour la Grotte de La Sartanette

Protections des gîtes et des terrains de chasse

La protection physique de 2 grottes, en vue de la conservation des populations de chauves-souris qu’elles accueillent, est planifiée en 2006. Des actions de gestion visant le maintien et la restauration des points d’eau et des corridors écologiques seront mises en place en 2006 et 2007 au vu des résultats obtenus par radiopistage.
La grotte de la Baume Saint Vérédème a été physiquement protégée en fin d'hiver. Celle-ci n'est pas accessible au visiteur en période de plus fort dérangement pour les chauves-souris soit du 15 novembre au 15 mars et du 1er mai au 15 août.
La grotte de la Sartanette a été protégée physiquement par deux grilles et un périmètre grillagé en fin d'année 2007.
Concernant les actions de gestion, seule celle visant le maintien et la restauration des points d'eau a été réalisée : une lavogne a été construite. Pour plus d'information vous pouvez télécharger la fiche technique.

Suivi des gîtes et des populations

Un suivi mensuel des 3 principales cavités des Gorges est planifié pour 2005, 2006 et 2007. Celui-ci doit s’accompagner de journées de prospection en vue de connaître de nouveaux gîtes de chauves-souris.
Un très gros travail de suivi est réalisé par les gardes du CG30. Ceci permet de mieux connaître les populations de chauves-souris des Gorges. De plus, équipés d'un détecteur à ultrasons performant (D240X), les gardes ont pu compléter leurs connaissances de la fréquentation chiroptérologique des lieux.

Sensibilisation et diffusion des résultats

Compte tenu de la richesse chiroptérologique des Gorges, il est nécessaire de communiquer largement. Des panneaux d’informations seront disposés aux points stratégiques des Gorges, ainsi qu’aux entrées des grottes accueillant des chauves-souris. Une plaquette sur « les chauves-souris dans les Gorges du Gardon » sera réalisée.
Deux articles ont déjà été diffusés dans le bulletin du Syndicat Mixte : Le Vardo (n°21). Et le programme LIFE a fait l’objet en 2005 de la présentation d’un poster lors de la fête de la Garrigue.
La plaquette "Les chauves-souris des Gorges du Gardon" est maintenant disponible !