FR7300898
Grotte de Magnagues (46)


Etudes

La grotte de Magnagues accueille en période estivale une importante colonie de reproduction de l’espèce Rhinolophe euryale et quelques individus de Minioptère de Schreibers. Ces espèces, particulièrement le Minioptère de Schreibers, sont très sensibles à tout obstacle disposé à l’entrée de leur gîte de reproduction.
La mise en tranquillité de la grotte est planifiée pour 2005. En préalable, une étude est nécessaire.

En juin-juillet 2004, une étude a donc été réalisée sur la grotte de Magnagues, consistant principalement à :
-> Evaluer l’impact de la grille, via la matérialisation d’une fausse grille et l’observation des chauves-souris en entrée/sortie de la cavité,
-> Effectuer un suivi régulier de la colonie durant la période estivale.


Un suivi par radiopistage est planifié pour 2005 et 2006, en vue d’identifier les terrains de chasse d’individus de la colonie.
Cette étude sera accompagnée de la cartographie des habitats environnant la cavité.

Le suivi par radiopistage de 8 femelles gestantes et de 2 femelles allaitantes en 2005, et de 10 femelles allaitantes en 2006 a apporté de nouvelles connaissances pour l’espèce sur les terrains de chasse utilisés. Il a permis la découverte d’un nouveau gîte de reproduction pour l’espèce : le château de Castelnau, à 7 km du gîte de Magnagues. Cela souligne l’intérêt de protéger un réseau de gîtes pour cette espèce.


Maîtrise foncière et d'usage

Le propriétaire de cette grotte est un particulier, soutenant sa mise en sécurité. Le LIFE prévoit la signature d’une convention avec le propriétaire en vue de conserver les populations de chauves-souris présentes dans la grotte.
Cette convention a été signée le 24 juin 2005.

Protections des gîtes et des terrains de chasse

La protection physique de la grotte est planifiée en 2005. Le dispositif choisi est le suivant :
- 3 périmètres grillagés à distance des entrées et épousant la végétation existante,
- 1 grille à barreaux horizontaux empêchant l’accès pour l’homme à la première cavité, accueillant la colonie lors de la mise bas.

Les travaux sont maintenant terminés et devraient assurer de façon pérenne la tranquillité du site...


Suivi des gîtes et des populations

4 suivis annuels sont planifiés.
En 2005 ceux-ci ont mis en évidence, et ce pour la première fois depuis 1981 (1ers suivis effectués sur la grotte), un maintien de la colonie de Rhinolophes euryales jusqu’en septembre. Est-ce déjà un effet positif de la protection physique ?
Les effectifs actuels sont de l'ordre de 1400 adultes en reproduction soit la plus grosse colonie de mise bas pour le Rhinolophe euryale recensée en France.

Sensibilisation et diffusion des résultats

Cette grotte était principalement fréquentée par des colonies de vacances ou des centres de loisir. C’est donc ce public qu’il faut cibler prioritairement, mais également les habitants de la petite commune de Carennac pour une meilleure acceptation locale du projet.
La mairie de Carennac
a proposé de jouer le rôle de médiateur et a informé les structures de loisir fréquentant habituellement la grotte. Les spéléologues ont été informés de la démarche de mise en protection du site par le Groupe Chiroptères de Midi-Pyrénées.