FR2700754
Grotte de Mikelauensilo (64)

 

Etudes

Cette cavité accueille une importante colonie de mise bas de Rhinolophes euryales. Un suivi par radiopistage est planifié pour 2005 et 2006, en vue d’identifier les terrains de chasse d’individus de la colonie.
Cette étude sera accompagnée de la cartographie des habitats environnant la cavité.
Le suivi par radiopistage de 10 femelles allaitantes en 2005 et de 10 femelles gestantes en 2006 a apporté de nouvelles connaissances pour l’espèce sur les terrains de chasse utilisés par l'espèce. Réputées pour parcourir de faibles distances, les femelles suivies s’éloignaient de plusieurs kilomètres du gîte, jusqu'à près d'une vingtaine !
Les femelles gestantes se sont montrées très peu fidèles à leur gîte de capture : elles ont utilisé au moins 4 gîtes différents pendant les 15 jours de suivi.

Maîtrise foncière et d'usage

Le propriétaire de cette grotte est la Commission Syndicale du Pays de Cize. Le LIFE prévoit la signature d’une convention avec le propriétaire en vue de conserver les populations de chauves-souris présentes dans la grotte.
Cette convention a été signée le 23 février 2005.

Protections des gîtes et des terrains de chasse

La grotte de Mikelauensilo abrite une importante colonie de mise bas de Rhinolophes euryales. La plus grosse menace actuelle pour les chauves-souris est le dérangement engendré par la fréquentation humaine de cette grotte. La mise en tranquillité de la grotte par un système de grille est planifiée pour 2005. Cette grotte ne présente pas d’intérêt spéléologique particulier.
Deux grilles ont été installées à l'automne 2006. Cette démarche a mobilisé les bonnes volontés du Groupe Chiroptères Aquitaine puisque le matériel a dû être monté à dos d'homme !
Equipées d'un barreau coulissant, les grilles permettent de poursuivre le suivi des populations .

Suivi des gîtes et des populations

5 suivis annuels sont planifiés.
Plus de 15 passages en hiver et 19 passages en transit ou en été ont été réalisés. Le suivi confirme l'intérêt national du gîte. Les effectifs de Rhinolophus euryale observés sont très variables d'une année sur l'autre, mais les maximums restent dans les 500 individus. Compte-tenu de la configuration du site, le comptage n'est pas optimisé. La colonie d'hibernation de Rhinolophus ferrumequinum est montée jusqu'a 250 individus.

Sensibilisation et diffusion des résultats

Des panneaux seront disposés aux entrées de la grotte afin d’expliquer la fermeture de cette grotte et de présenter les principales caractéristiques de la population de chauves-souris présente.
Deux panneaux ont été installés suite à la pose des grilles.