FR9101427
Grottes de Julio (34)
(Grotte du Poteau et Grotte de la Vézelle)

 

Etudes

La grotte de la Vézelle accueille en période estivale une importante colonie de reproduction de plusieurs espèces, dont le Rhinolophe euryale et le Minioptère de Schreibers. Ces espèces, particulièrement le Minioptère de Schreibers, sont très sensibles à tout obstacle disposé à l’entrée de leur gîte de reproduction.
La mise en tranquillité de la grotte est planifiée pour 2005. Le dispositif choisi comporte l’installation de deux périmètres grillagés et d’une grille. Ces installations nécessitent la réalisation d’une étude préalable.

En juin-juillet 2004, une étude a donc été réalisée sur la grotte de la Vézelle, consistant principalement à :
-> Evaluer l’impact de la grille et des périmètres grillagés par l’observation des chauves-souris en entrée/sortie de la cavité.


Maîtrise foncière et d'usage

Une convention de suivi des grottes de Julio par la SFEPM a été signée avec le Conseil Général de l’Hérault, propriétaire des grottes.


Protections des gîtes et des terrains de chasse

La protection physique des grottes de Julio relève de la décision commune de :
- de l’Agence foncière du Conseil Général de l’Hérault, propriétaire,
- du Comité Départemental de Spéléologie de l’Hérault,
- des clubs de spéléologie locaux,
- de la SFEPM et son partenaire ENMP.
La grotte du Poteau accueille principalement des chauves-souris, lors de la période d’hibernation. La grotte de la Vézelle accueille principalement les chauves-souris en période de mise bas et d’élevage des jeunes. Il a ainsi été convenu une interdiction alternative de pénétration dans ces deux grottes :
- du 15 septembre au 15 mars dans la grotte du Poteau
- du 15 mars au 15 septembre dans la grotte de la Vézelle. Cette interdiction sera matérialisée par un dispositif de type périmètre grillagé/grille.

La grotte de la Vézelle est aujourd'hui protégée par 2 périmètres grillagés et une grille. La pénétration dans cette grotte est interdite du 15 mars au 15 septembre.



Suivi des gîtes et des populations

Un minimum de 3 suivis annuels sont planifiés. Ce suivi des populations devrait s’accompagner en 2005 d’un suivi de la fréquentation humaine, en vue d’estimer l’impact des protections mises en place sur la fréquentation humaine du site.
En 2006 est observé pour la première fois depuis plus de 15 ans le Murin de Capaccini ! En 2007, ce sont 80 individus qui sont observés !!!
De même en hiver 2007, 170 Rhinolophes euryales hibernent dans la grotte de la Vézelle. Cela n'avait jamais été observé auparavant !

Sensibilisation et diffusion des résultats

Des panneaux seront disposés aux entrées des grottes afin d’expliquer leur mise en tranquillité une partie de l’année et de présenter les principales caractéristiques de la population de chauves-souris présente.
En 2004, une Nuit de la chauve-souris a été animée par ENMP sur la commune d’Olargues, à proximité des grottes.
Les panneaux accompagnant la grille ont été installés. Ils ont été validés par l'ensemble des partenaires (CG 34, GCLR, Comité Départemental de Spéléologie...).
En mars 2008, une réunion de fin de programme a été organisée par le CG 34 en présence de l'ensemble des acteurs locaux. Tous se sont réjouis de l'impact positif de la protection du site sur les chauves-souris. Les suivis des populations seront maintenant réalisés en partenariat avec les spéléologues.