Conservation des milieux

La dégradation des milieux aquatiques a fortement contribué à la régression de la Loutre ; canalisation, calibrage du lit des cours d’eau, assèchement des zones humides, destruction des berges, pollution qui affecte la vie aquatique et donc la disponibilité en nourriture, et qui impacte aussi directement la santé des loutres et leur taux de reproduction. Si une certaine amélioration a été observée, notamment grâce aux progrès en matière d’assainissement, ces facteurs continuent de menacer l’espèce.
Afin d’encourager le retour de la Loutre, il est nécessaire de préserver et de restaurer l’habitat de l’espèce. En particulier la présence de zones offrant suffisamment de nourriture est indispensable pour la poursuite du mouvement de recolonisation. Les loutres ont aussi besoin d’endroits où gîter. Les femelles avec leurs petits sont particulièrement dépendantes de zones tranquilles, avec beaucoup de cachettes et des proies abondantes et faciles à capturer.

Téléchargez le guide de Recommandations pour une gestion des milieux aquatiques favorable à la Loutre d’Europe