Qu’est ce qu’un PNA ?

Les plans nationaux d’actions sont des outils, mis en place par le ministère en charge de l’écologie, qui établissent des stratégies nationales pour la conservation des espèces.

Le plan d’actions est un document qui débute par un état des lieux présentant l’espèce, son statut de conservation, les problématiques auxquelles elle est confrontée, les actions menées et les structures impliquées. Ensuite, une stratégie de conservation sur 5 ou 10 ans est présentée sous forme de fiches actions ; celles-ci sont réparties dans trois catégories : étude, protection et communication.

Une fois passé en revue par les services de l’Etat et validé par la Commission Faune du Conseil National pour la Protection de la Nature (CNPN), le plan est mis en œuvre. Le pilotage administratif est généralement confié, par dérogation du ministère en charge de l’écologie, à une DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) qui nomme un animateur national. Un Comité de pilotage (COPIL) national se réunit une fois par an pour évaluer les réalisations de l’année passée et orienter les travaux de l’année suivante. Ce COPIL national est composé de représentants des acteurs concernés par les problématiques liées à l’espèce : services de l’état, établissements publics, associations, socioprofessionnels…

Les DREAL de chaque région ont la possibilité de nommer un animateur régional et de réunir un COPIL régional, grâce à des crédits alloués par le ministère en charge de l’écologie. Un plan régional est parfois rédigé. Les partenaires et acteurs concernés de chaque région définissent ensemble les actions qu’ils prévoient de mettre en œuvre localement. Des financements complémentaires sont recherchés par l’animateur national et par ces partenaires pour les actions qu’ils portent. 

Suite aux sollicitations du Groupe Loutre de la SFEPM auprès du Ministère en charge de l’environnement, la Loutre d’Europe a pu bénéficier de cet outil. Après avoir bénéficié d’un premier Plan National d’Actions de 2010 à 2015 qui a notamment permis d’impulser une dynamique autour de sa conservation, la Loutre d’Europe fait aujourd’hui l’objet d’un second plan pour les dix années à venir. Comme pour le premier plan, ce PNA 2019 – 2028 a été rédigé et est animé au niveau national par la SFEPM.
 

Pourquoi un PNA pour la Loutre d’Europe ?

Une régression dramatique
Intensément chassée pour sa fourrure très convoitée et parfois pour sa viande dont la consommation était autorisée pendant le carème, la Loutre d’Europe « mangeuse de poissons » était aussi considérée comme un concurrent, « nuisible » pour l’Homme. 
 Au cours du XXème siècle se sont ajoutés l’importante croissance démographique humaine, l’industrialisation, le passage à une agriculture intensive et le développement du réseau routier, qui ont conduit à une dégradation des milieux de vie de la Loutre.
L’aire de répartition originelle de la Loutre d’Europe s’étendait de l’Irlande au Japon, des limites du cercle polaire jusqu’au nord du Sahara, à la pointe sud de l’Inde et à l’Indonésie. Elle a régressé partout, jusqu’à complètement disparaître de certains pays. 
En France, la Loutre était originellement présente dans toutes les régions, sauf en Corse. Au début des années 80, seuls le cœur du Massif Central, certains grands marais du littoral atlantique comme le Marais Poitevin, et le Centre Bretagne abritaient encore des populations viables. 

Un statut légal de protection

La Loutre n’est plus chassable en France depuis 1972 et elle obtint le statut d’espèce protégée en 1981. Elle est également protégée par différentes conventions internationales. Cette protection légale, ajoutée à une certaine amélioration de la qualité des milieux que l’on doit notamment aux progrès en matière d’assainissement et à l’interdiction de plusieurs substances nocives, ont permis non seulement de freiner le déclin, mais également d’amorcer un mouvement de recolonisation.

La Loutre, espèce fragile

La Loutre d’Europe n’est plus aujourd’hui menacée de disparition mais la recolonisation de toute l’aire de répartition originelle prendra du temps, d’autant plus que ce mouvement reste précaire. Une loutre a en effet peu de descendants et une espérance de vie assez réduite. A ce faible taux de renouvellement naturel de l’espèce s’ajoute la mortalité d’origine anthropique qui prend différentes formes :
-    collisions routières,
-    habitats dégradés et pollués,
-    noyade accidentelle en restant coincée dans certains types d’engins de pêche,
-    piégeage ou empoisonnement accidentels lors de campagnes de destruction d’espèces considérées « nuisibles » (ragondins, rongeurs etc.),
-    braconnage résiduel…

La perte même de quelques individus peut alors s’avérer catastrophique pour toute une population.

 

Le PNA en faveur de la Loutre d’Europe

Vers un premier PNA (2010-2015)

Sur une impulsion du Groupe Loutre de la SFEPM, composé d’experts « loutrologues» venus de toutes les régions de France, un premier Plan National d’Actions fut lancé par le ministère de la Transition écologique et solidaire. Ce plan, dit de restauration ou rétablissement, fut rédigé et animé par la SFEPM sur une durée de 5 ans (2010-2015). Cette stratégie à moyen terme avait pour but d’améliorer la situation biologique de la Loutre en France. Ses objectifs étaient de :
-    permettre une meilleure protection des populations de loutres existantes, 
-    favoriser la recolonisation naturelle sans avoir recours à la réintroduction d’individus, 
-    mieux faire circuler l’information entre l’ensemble des acteurs concernés,
-    et enfin de permettre une meilleure cohabitation entre la Loutre et les activités humaines.

Le bilan final de ce PNA de rétablissement est en consultation libre sur le site de la SFEPM.
Couverture PNA Loutre 2010-2015

 

 

 

 

 

 

Télécharger le PNA 2010-2015 

 

Le PNA actuel (2019-2028)

L’engouement suscité par ce premier plan, et son succès, débouchèrent sur la rédaction d’un second plan en faveur de la Loutre d’Europe, cette fois-ci un plan de conservation d’une durée de 10 ans. Toujours animé par la SFEPM, ce plan, piloté par la DREAL Nouvelle-Aquitaine, qui a démarré en 2019 doit permettre d’assurer la conservation à long terme de l’espèce, à présent que sa situation biologique s’est améliorée. 
Les objectifs généraux de ce plan sont globalement restés les mêmes et se traduisent en 7 actions principales, elles-mêmes pouvant être classées en 3 thématiques :

Thématiques du PNA Listes des actions
Connaissance et veille écologique Action 1 : Suivre la recolonisation et la répartition de la Loutre d'Europe 
Action 2 : Recenser les cas de mortalité, assurer un suivi sanitaire et éco-toxicologique, valoriser les spécimens de loutres d'Europe trouvées mortes  
Protection et gestion conservatoire

Action 3 : Réduire la mortalité d’origine anthropique sur la Loutre d’Europe
Action 4 : Améliorer le potentiel d’accueil des milieux pour la Loutre d'Europe 
Action 5 : Favoriser la cohabitation entre la Loutre d'Europe et les activités piscicoles 

Communication et animation Action 6 : Communiquer et sensibiliser sur la Loutre d’Europe auprès des professionnels, des usagers de la nature et du grand public
Action 7 : Animer le plan, coordonner les initiatives, favoriser le partage des connaissances et apporter une assistance scientifique et technique sur la Loutre d’Europe

Ces différences sont explicitées plus en détail dans les différentes pages de notre site consacrées à la Loutre d’Europe, venez les découvrir !
 

Couverture PNA Loutre 2019-2028

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le PNA 2019-2028 

Pour en savoir plus

Vous pouvez consulter tous les comptes-rendus de réunion, bilans nationaux et régionaux du plan, anciens numéros du bulletin de liaison, ainsi que d’autres documents disponibles ici.
    
Pour recevoir par courriel chaque numéro de L’Echo du PNA, le bulletin de liaison du plan, dès sa sortie, nous vous invitons à envoyer un message à infoloutre-subscribe@sfepm.org
Vous avez aussi la possibilité de rejoindre notre groupe de discussion ouvert à tous. Vous pourrez y suivre de passionnants échanges sur la Loutre et si vous le souhaitez, communiquer vos impressions, observations, poser des questions. Pour cela envoyez un message à discussionloutre-subscribe@sfepm.org.

Découvrez également nos livres, DVD et autres sur la Loutre dans notre boutique  !

Monter